Crédit immobilier : vers des taux records cet été

Crédit immobilier : vers des taux records cet été

Les taux des crédits immobiliers sont déjà très bas, et ils ne cessent de baisser. Cette tendance s’est confirmée aux mois de mai et juin. Aujourd’hui, ces taux sont inférieurs à 1,30 % pour un crédit contracté sur 20 ans. Désormais, ils ne sont plus très loin du record enregistré à la rentrée 2016.

Le crédit à un taux de 1 % sur 15 ans pour les clients sérieux

En juin, les taux appliqués aux emprunteurs par les banques s’élevaient au maximum à 1,61 pour les crédit les plus longs. Voici un récapitulatif des taux selon la durée de votre crédit :

  • 0,89 % pour les crédits de 10 ans
  • 1,18% pour les crédits de 15 ans
  • 1,37 pour les crédits de 20 ans
  • 1,61 pour les crédits de 25 ans

Selon le courtier Cafpi, les taux enregistrés en juin se rapproche rapidement de ceux de 2016, qui avaient battu les records. Ils continuent de baisser le mois suivant :

  • 0,75 % pour un crédit de 10 ans
  • 0,95 % pour un crédit de 15 ans
  • 1,25% pour un crédit de 20 ans
  • 1,30 % pour un crédit de 25 ans

Cette baisse des taux des crédits immobiliers est due notamment à la baisse des OAT 10 ans. Une OAT est une obligation assimilable du Trésor. Ces dernières sont descendues à 0,71% en juin 2018. Toutefois, bien que les taux soient actuellement très bas, ils n’ont pas encore battu les précédents records. “De façon occasionnelle, il est possible d’obtenir des records sur les meilleurs profits”, indique néanmoins Philippe Taboret, le Directeur Général Adjoint du courtier. Par conséquent, certains contractants ont pu bénéficier d’un taux de crédit légèrement inférieur à 1 % sur un crédit de 15 ans.

Si vous êtes intéressé pour profiter de ces taux avantageux et acheter votre premier bien dans une grande ville telle que Nice, nous vous recommandons de faire appel à un conseiller en crédit immobilier à Nice, qui saura vous guider dans vos choix et répondre à vos besoins.

 

Équilibre entre taux bas et hausse des prix de l’immobilier

Dans les grandes villes et les grandes métropoles françaises, les prix de l’immobilier ont explosé ces dernières années. La baisse des taux des crédits immobiliers vient donc alléger le poids de cette hausse sur les épaules du consommateur. En effet, en juillet, grâce aux taux bas, les contractants ont pu économiser près de 4 256 € lorsqu’ils empruntaient près de 210 000 € pour une mensualité de 1000 € sur 20 ans, comparé au mois dernier. Selon Philippe Taboret, “sur Bordeaux ou Lyon, les emprunteurs peuvent acheter respectivement 12,95 m² et 7,42 m² de moins en juin 2018 comparé au mois de juin 2017.” “Cette hausse du prix de l’immobilier se traduit, pour le client, par une pièce, voire une chambre en moins”, estime-t-il. L’attractivité des taux des crédits immobiliers est donc particulièrement intéressante pour les personne qui souhaitent être propriétaire pour la toute première fois, les primo-accédants.

Néanmoins, du côté de l’investissement, il a été observé que le nombre d’investisseurs était largement en baisse au cours des derniers mois.