Mercedes Classe A (2018), Essai, Performances, Prix

Mercedes Classe A (2018), Essai, Performances, Prix

Classe A : Histoire d’une petite révolution

Dans les années 1990′ Mercedes a pour projet de rendre plus accessible sa gamme en mettant sur le marché un modèle qui se distingue des habituelles berlines. Le constructeur allemand décide alors de s’inspirer de la StadtWagen, petite citadine de 1981. Mais la descente en gamme n’est pas chose facile et de nombreux prototypes passent par les mains des ingénieurs Mercedes, avant d’obtenir satisfaction. C’est dire à quel point descendre en gamme n’est pas évident à cette époque, alors qu’en voyant la Classe A et autres Audi A1, nous serions tentés de croire le contraire.

La Studie et la Vision A93 sont les show-cars présentées au salon de Francfort entre 1991 et 1993 et qui vont d’ores et déjà définir le cap que va prendre Mercedes avec la future classe A. On y retrouve d’ailleurs tous les éléments qui caractérisent cette voiture : aspect compact et grande hauteur de toit. Ajoutez à cela la version destinée à la Chine, la FCC ainsi qu’une pincée de qualité premium, et vous obtenez, en 1997, la Classe A (W168). En 7 ans seulement, entre 1997 et 2004, pas moins de 1 000 000 véhicules seront produits. La Mercedes Classe A est d’ailleurs le modèle le plus vendu par le constructeur en France.

Elle séduit, au début, par son aspect semblable à un petit monospace, avant d’évoluer et de monter en gamme. La troisième génération a renouvelé la palette du tout au tout, en lui donnant une toute nouvelle direction, plus berline que monospace. La quatrième et nouvelle génération 2018 plante le clou, en affichant des caractéristiques techniques et un design innovants, afin d’en faire une version des plus modernes. La Mercedes Classe A s’affiche aujourd’hui plus comme une berline compacte, entrée de gamme certes, mais premium. Mais que vaut-elle réellement ? Nous l’avons testée pour vous. Pour plus de détails et d’informations sur les prix de la nouvelle Mercedes Classe A (2018), n’hésitez pas à consulter ce site : https://www.caroom.fr/mercedes/classe-a.

Essai de la nouvelle Classe A (2018)

Dès notre arrivée à bord de ce véhicule, le cockpit très futuriste saute aux yeux. Le tableau de bord est composé d’une longue tablette divisée en deux parties : l’une pour les compteurs de vitesse, tours, carburant et l’autre pour le multimédia et les loisirs. Précisons que cette dernière tablette est tactile. On continue sur cette lancée avec de multiples aérateurs en forme de turbine qui donnent un air sportif et moderne à la voiture. De plus, une lumière d’ambiance offrant 64 couleurs est présente au niveau des portières et de la planche de bord, pour un effet des plus raffinés. Mais l’innovation ne s’arrête pas là, puisque la voiture est dotée d’une intelligence artificielle qui s’adapte à vos habitudes au volant (radio, volume…) ainsi que d’un système d’assistant vocal qui peut vous indiquer la météo, l’état du trafic et beaucoup d’autres informations, pour vous accompagner au quotidien.

Côté look, adieu les formes de la traditionnelle Classe A. À présent, elle n’a rien à envier aux sportives de la gamme CLA, avec des lignes à l’avant plus agressives que sur la précédente version. L’arrière est lui aussi mieux défini, avec des lignes plus acérées, même si l’on conserve le côté arrondi d’une compacte.

La Mercedes gagne 13 cm à l’arrière et offre ainsi plus de place et plus de confort aux passagers. Le coffre gagne lui aussi en volume, pour arriver à 370 L, ce qui remet la classe A dans la catégorie des compactes. Deux motorisations sont proposées en France : un moteur diesel de 116 ch et un moteur essence de 136 ch. La consommation se montre adaptative, avec un système de désactivation des cylindres en cas de faible sollicitation. On peut également affirmer sans difficulté que le châssis est une vraie réussite, avec une prise en main et une agilité des plus aisées. 3 châssis (ou modes de conduite) sont proposés. On retrouve un châssis sport, un châssis confort et un châssis adaptatif (optionnel). Le système de conduite semi-automatique suivant la cartographie a l’avantage d’anticiper les rond-points et les virages serrés. Enfin, pour finir sur la sécurité, une technologie d’esquive des piétons et cyclistes, ainsi qu’une alerte collision arrière sont également présentes sur ce modèle Mercedes Classe A (2018).

La conduite de cette voiture est un réel plaisir, tant au niveau des performances que du confort à bord. La Mercedes Classe A (2018) est aujourd’hui, sans doute, la championne de sa catégorie.

Trois niveaux de finitions sont proposés pour ce modèle : la « Style Line », la « Progressive Line » et la « AMG Line ».

La Style Line se présente comme l’entrée de gamme, mais dispose déjà de la plupart des fonctionnalités que nous avons présentées. L’écran tactile 7 pouces est bien présent, avec également une caméra de recul. La sécurité est, elle aussi, assurée. En effet, l’alerte de franchissement de ligne actif et le régulateur de vitesse sont de série. L’élégance d’un volant en cuir et des jantes alliage 17 pouces viennent agrémenter ce beau mélange.

La « Progressive Line », ou le milieu de gamme, mais au niveau de Mercedes, est dotée de quelques options supplémentaires. On retrouve une climatisation plus sophistiquée, avec un système bizone. Le stationnement devient encore plus facile, grâce à des radars de stationnement à l’avant et à l’arrière. La taille de l’écran tactile est également augmentée à 10 pouces et l’instrumentation digitale compte désormais un GPS.

Enfin, la « AMG Line » est destinée à ceux qui préfèrent une voiture plus sportive. Les jantes sont plus larges, avec une taille de 18 pouces. Un kit carrosserie sportive AMG est bien sûr inclus, accompagné de sièges avant et d’un pédalier avant sport.

Mercedes a récemment annoncé l’ajout d’une série spéciale pour le lancement de la Classe A, appelée « Edition 1 ». Il s’agit d’une version améliorée de la « AMG Line », avec des jantes alliage 19 pouces et des éléments sportifs spéciaux de couleur noire, pour un style que l’on remarque à coup sûr.

Pour chaque version de la gamme, une motorisation diesel ou essence est proposée.

Le prix de la Classe A (2018) débute à partir de 27 650 € et peut atteindre les 37 750 € selon les options de finition et de motorisation.