Restaurant polémique

Un réstaurant de « Salt Bae », le chef préféré de la toile, ouvre à Miami, et connais de suite la polémique

Un réstaurant de « Salt Bae », le chef préféré de la toile, ouvre à Miami, et connais de suite la polémique

Connu pour sa pincée de sel légendaire ainsi que ces formidables techniques de découpe est aujourd’hui au cœur d’une polémique, suite à l’ouverture de son premier restaurant au Etats-Unis, à Miami plus exactement en novembre 2017.

La polémique Salt Bae

Ceci semblait constituer la suite logique de son impressionnante montée en puissance, mais la trajectoire prise par l’épopée du chef turc, de son vrai nom, Nusret Gökçe, dévie de son magnifique chemin. En effet, après l’ouverture de son premier restaurant sur le sol américain en Floride, à Miami, une photo postée par le chef lui-même sur son compte Instagram, datant de plus d’un an et demi, a refait surface. Une photo qui suscite bon nombre de critiques dans la capitale floridienne.

 

On y voit ainsi le chef turque posé avec un cigare en bouche, devant un portrait noir et blanc de l’ancien chef de Cuba, Fidel Castro, ceci quatre jours après le décès de l’ancien leader. Nusret Gökçe y a inscrit en légende, dans son langage maternel, le truc : “Ils disent que tu as commencé une révolution, toi aussi.”

Une photo repéré par des utilisateurs d’Instagram qui sont partis repêché ce cliché du chef. Un cliché qui vaudra même un article dans le journal local, le Miami Herald, ainsi que de nombreux médias américains. En commentaire, de nombreux followers du boucher préféré des stars, ont montrés leur stupéfaction ainsi que leur mécontentement. On peut y lire : “Je pensais que t’étais vraiment très cool jusqu’à que je vois ça” ou encore “Tu dois vraiment être STUPIDE d’ouvrir un restaurant à Miami et de poster une photo avec Castro.”

Une réaction due à l’Histoire

 

Si des réactions aussi virulentes les unes que les autres ont été manifester, c’est parce que la Floride, et Miami en particulier, entretiennent une étroite Histoire avec l’ancien chef cubain. En effet, si l’on remonte à 1980, près de 125.000 Cubains avaient été expulsé du territoire cubain, car ils étaient considérés comme des contre-révolutionnaires, opposés au régime castriste. Un tristement célèbre exode appelé exode de Mariel.

Tous ces exilés se sont alors réfugiés sur les côtes de Floride, à Miami plus particulièrement. Ville dans laquelle on peut trouver les quartiers de Little Havana ainsi que Hialeah, qui sont les quartiers cubains de la ville désormais.

Des endroits de la ville dans lesquels on a pu voir, après l’annonce de la mort de Fidel Castro, le 25 novembre 2016, des scènes de joie et de liesse, célébrant le décès de l’ancien dictateur.

 

Le chef turc ne s’est toujours pas exprimé après cette polémique, lui qui détient une dizaine d’établissements a travers le monde, dont certains notamment à Abu Dhabi, Istanbul ou encore Dubaï. Le journal local, le Miami Herald a tout de même noté que la photo avait été supprimé du compte du spécialiste de la viande, ceci, une vingtaine de minutes après les sollicitations d’un membre du journal.